LES RENCONTRES MUSICALES

                       

SAISON 2021

 

CONCERTS à la CHAPELLE de la MADELEINE          Mardi 20, Mercredi 21 et Jeudi 22 Juillet à 20h30

Véronique Briel et Vincent Leterme, Colombine Jacquemont, Clémence Le Gac piano.Louise Leterme, voix. Patricia Reibaud, violon. Véronique Fèvre, clarinette. Marine Perez, flûte . Fredéric Lubiatto, violoncelle. Agathe Le Gac, trompette.

Les stagiaires de la Madeleine Académie qui se tient du 15 au 22 Juillet.

Chopin, Clara Schumann, St Saëns, Ravel, Poulenc, Chostakovich, Arvo Pärt.

Réservation: billetweb.fr/rencontres-musicales-penmarch – à la Chapelle de la Madeleine tous les jours de 15h à 18h (sauf Lundi) – sur place le soir du concert

 

SPECTACLE MUSICAL Salle CAP CAVAL      « MUTUSERITRAZONIL »     Jeudi 5 et Vendredi 6 Août à 20h30

Une quarantaine d’enfants âgés de 7 à 17 ans, inscrits pour partager une semaine de théâtre et de musique (chansons et instruments) vont donner un spectacle réjouissant.

Cécile Leterme, écriture et mise en scène.   Véronique Briel, Vincent et Louise Leterme, encadrement musical. Stéphane Butet , scénographie. Jacques Tresse, lumières.

Réservation: – billetweb.fr/rencontres-musicales-penmarch – sur place le soir du concert

 

 

CAPSULE MUSICALE à l’amphithéâtre de la Compagnie Bretonne  « DU VENT DANS LES CORDES » Vendredi 16 Juillet à 18h

Il y aura du vent sans doute dans ce concert foutraque.
Un petit vent de folie va s’immiscer dans les cordes d’une harpe et d’une guitare avant de s’engouffrer dans le bec d’une clarinette.
Pour faire bonne mesure, ce petit monde de la musique, du classique au jazz en passant par quelques mélodies brésiliennes, va côtoyer pour le meilleur et pour le rire quelques bonnes pages d’un humoriste du temps passé mais à la plume acérée en la personne d’Alphonse Allais.
En bref comme en résumé, du rire et quelques larmes, et surtout beaucoup de musiques !

Véronique Fèvre, clarinette. Martin Leterme , guitare. Garance Fromont-Fèvre, harpe et textes

Animation gratuite – 105 Hent Yvon Buannic.    Places limitées- Réservation au 02.98.58.52.62

 

 

LECTURE DU JOURNAL D’HELENE BERR       Chapelle de la Madeleine   Dimanche 18 Juillet à 20h30

Xavier Bazin, lecteur. Véronique Briel, piano. Patricia Reibaud, Violon.Lecture musicale créée par Xavier Bazin pour le Festival du Goéland Masqué (23 mai 2021)   Extraits choisis par Mariette Job et Xavier Bazin.  Musiques choisies et interprétées par Véronique Briel et Patricia Reibaud.

Beethoven, Mozart, Ravel, Bloch, Chostakovich, Arvo Pärt

À l’issue de la représentation, dédicace par Mariette Job, nièce d’Hélène Berr : Journal » d’Hélène Berr (Tallandier, Points Seuil 2008) « Se souvenir d’Hélène Berr » (Fayard 2021)

Réservation: places gratuites à retirer – à St Gué-Presse – sur place 40 mn avant la représentation

 

L’ ASSOCIATION TUNVEZH   INVITE LES RENCONTRES MUSICALES   EGLISE SAINTE THUMETTE   Jeudi 12 Août à 20h30

Véronique Briel, piano. Patricia Reibaud, Violon. David Simpson, violoncelle.

Trio de Tchaïkovski

Les animations 2021

 

 

Ce titre est plus disant qu’on ne le croit si on veut bien s’y pencher.

Il peut paraître étonnant que des interprètes, des pédagogues, des professionnels, enfin en vacances et loin de leurs classes, de leur administration de tutelle, de leurs horaires et de la pression de leurs représentations, désirent encore, enfin parvenus au calme du Finistère et au creux de leurs congés, faire de la musique, créer, enseigner, organiser des choeurs et des spectacles. Et ce, avec et pour une population bigarrée, intergénérationnelle et de tous niveaux mélangés.

La plupart des intervenants ont la chance de faire un métier qui, même s’il est incroyablement exigeant, prend sa source dans le plaisir et le jeu.

Si les vacances n’ont pas vertu à arrêter cette belle accoutumance, elles sont par contre l’occasion de revenir à l’essentiel: la rencontre, les rencontres. La musique est un ferment et sa pratique une simple fête.
Pas d’examen ou d’évaluation, ici, pas de réussite ou de pression, pas de critère d’entrée, de niveaux, de carrière ou d’âge. Non, le simple plaisir.

Aucun des professionnels s’adonnant à ce plaisir estival n’oublie qu’il y a longtemps, qu’ils soient bretons ou parisiens, issus d’un milieu ouvert ou fermé à ces pratiques, leur vocation est née dans des conditions similaires, dans un collectif improvisé, dans cette enfance de l’art, dans le jeu pur et le regard ému des parents. Ce plaisir est donc à prendre au sérieux, il est souvent une promesse.

Eric Ruf,
Administrateur de la Comédie-Française