Passionnée depuis son plus jeune âge par la création, c’est à l’âge de 14 ans (parallèlement à des études de piano et de chant) que Tatiana entre dans la classe de Michel Merlet (Compositeur, professeur au CNSMDP) auprès duquel elle suivra un cursus complet de composition (au Conservatoire Maurice Ravel deLevallois-Perret)

À l’âge de 20 ans Tatiana entre dans la classe de Mireille Alcantara en chant au CNSMDP.
Durant son cursus elle compose plusieurs pièces de musique de chambre ainsi que deux cycles de mélodies pour voix et piano dont « Les apophtègmes de l’oubli» qui sera créé en Finlande par la soprano Chiara Skerath et la pianiste Marie Olivon, puis redonné à Radio-France en 2013 et diffusé sur France-Musique.

En juin 2013 elle obtient son diplôme de Master 2 au CNSMDP en créant à l’occasion plusieurs de ses pièces dont l’oeuvre de son mémoire intitulée « Mémoire » pour voix et 5 instruments, avec le collectif Warning.
En novembre 2014 suite à une commande de la ville de Sarcelles, elle crée sa première symphonie “Exorde” pour orchestre et texte enregistré par quatre récitantes.
Première femme compositrice invitée pour la résidence “Foyer-Joyeux” à l’Abbaye de Fontevraud qui perpétue la mémoire de Geneviève Joy et d’Henri Dutilleux (mars 2016) elle compose un quatre-mains «d’Ombre et de Lumière» et commence l’écriture de son premier quatuor à cordes « Ainsi un nouveau jour » en hommage à Henri Dutilleux, créé par le Quatuor Rosamonde au Festival d’Hardelot (puis rejoué à la Sacem quelques mois plus tard ).

L’orchestre Pasdeloup lui commande une oeuvre pour l’ouverture de sa saison 2017 «Envolées» elle compose pour cette occasion «Les Ans Volés» pour soprano et orchestre, et tiendra elle même la partie soliste de soprano sous la direction de Julien Masmondet salle Gaveau.
Suite à une commande du festival «Musiques aux mines» en 2018, elle compose un trio pour violon,violoncelle et piano intitulé «Trois mots-songe».
En 2019, Laurent Korcia et Aeyoung Byun créeront sa pièce pour violon et piano «Le Serment d’Hippocrène».

Ne pouvant concevoir la musique sans théâtralité, Tatiana a à son actif plus d’une centaine de poèmes; et est également l’auteure de la plupart des textes accompagnants ses oeuvres musicales, ainsi que des livrets de spectacles parmi lesquels «Divagation», « Séjour dans la nuit » ou encore « Mots-monologue d’une isolée » qui lui a valu d’être lauréate Beaumarchais-SACD en 2012.

Sur scène elle interprète les rôles de Musette («La Bohème» / Opéra de Reims), Micaela («Carmen» /Rabat), Mimi («La Boheme» /Salle Ravel) Nadia («La Veuve Joyeuse» /Rabat), Papagena et Pamina («La Flûte Enchantée» /Opéra de Lille, Festival de Lavaur et de Perpignan )…

Durant le premier confinement (mars-avril 2020) Tatiana achève une commande pour le festival Ars Terra dirigé par Rose Lowry « Narcisse Poeticus » créée à l’été 2021.
Elle prépare actuellement son premier disque monographique « The Matter Of Time Project » avec entre autres Laurent Korcia, Guillaume Vincent, Iris Scialom, Philippe Hattat, Quatuor Rosamonde…

Son Quatuor « Ainsi un nouveau jour » vient de paraître aux éditions Alphonse Leduc